uzin@mo = art + food + kulture + muzik + fiction + états d’âmes + karnet + exploration des sens + erotika + littérature de l'étonnement + inspiration + chronique

Wednesday, April 25, 2018

SUPERNOVA : L'ÉVADÉ (Z)

[ étoile filante lumineuze dans le ciel fade de nos ékrits monotones ]

évadé de l'espace-temps
j'me rends sur la piste en courant
j'me prépare au décollage
j'vois la vie sans mirage.

j'mets tous mes souvenirs à vendre
sans même prétendre
que tout ce qui vient d'arriver
pourrait un jour être effacé.

j'fonce à toute allure
dans l'inconnu pur et dur
en chair et en sos
dans le lontain cosmos.

plein gaz sur la vie, ombre dans la nuit...

j'suis à des années-lumière
de ce que j'étais hier
en constante évolution
je suis ma propre révolution.

regarde ma vie est un sountrack
track by track
au beau fixe
comme un remix.

à toute vitesse, sans aucune détresse...

dans le bleu firmament
droit devant je me rends
sans même regarder derrière
ce que j'ai bien pu laissé sur Terre.

évadé de l'espace-temps
à contre-courant
suis arrivé à destination
parvenant ainsi à ma pleine transformation.

-30-

Muzik pairing :

Spacelab - Kraftwerk

Labels:

Sunday, April 15, 2018

Fricassée de futilités no.45

acheté : mon billet pour David Byrne dont le spectacle se tiendra à Montréal le 12 septembre prochain. Cannot wait!

bien avancé : la lecture du Un ange cornu avec des ailes de tôle de Tremblay. Un livre à propos de livre, c'est touchant gagnant selon moi.

découvert : l'artiste St-Vincent, par le biais de sa collaboration avec David Byrne (Love This Giant) et son album Masseduction : wow quelle artiste, version féminine de Prince (à la guitare). Adore!

fait : une razia de CD de Talking Heads sur ebay. Crois que je les ai tous maintenant...

essayé : une fromage Cracker Barrel avec des piments forts dedans. Délicieux.

vu : le film Pacific Rim: Uprising - bien aimé les effets, les scènes de combat avec les robots / trouvé que la fin arrivait trop vite / aurais aimé une confrontation finale du monstre et du robot survivant sur le top du volcan, mais bon...

-30-

Muzik pairing :

Controversy - Prince

Labels:

Sunday, March 18, 2018

Bouillon de kulture : Vu d'ici (Mathieu Arsenault) (64)

L'urgence de son Album de finissants m'avait beaucoup plu et j'ai dévoré VDI avec le même entrain la même passion même concept même règle stylistique même contenu hors norme avec ses percutants accouchements de mots sans ponctuation mais les mots cette fois-ci portent sur des réalités différentes le précédent sur le je-m'en-foutisme scolaire de nos jeunes alors que le prézent sur la nappe lépreuse de nouvelles qui enkombrent notre triste quotidien ce qui est passionnant sur VDI c'est de découvrir à kel point Mathieu Arsenault possède une konnaissance-kulture jurassicparkienne et qu'il maîtrise l'écriture sous toutes ses coutures qu'il sait écrire sur tous les sujets avec la même brûlante passion la même plume acérée la même fucking énergie contagieue le même slam revendikateur la même nostalgie post-Testament (VG).

-30-

Muzik pairing :

Blackstar - David Bowie 

Labels: ,

Monday, March 05, 2018

Bouillon de kulture : Dumas le Magicien (uzinamo rétro) (63)

En 2010, j'écrivais des chroniques mensuelles pour le magazine web Primeurs. C'était en quelque sorte mes coups de coeur du mois. Pour l'occasion (février 2010), j'avais couvert un show de Dumas. J'avais posté un résumé de cette incroyable et mémorable soirée sur uzinamo, mais dans le cadre de la sortie de son nouveau Nos idéaux, en voici l'intégral. Alors Alors...
Après s’être enfermé dans son laboratoire pendant presqu’un an pour y pondre plus de 40 chansons, le brillant auteur-compositeur-interprète Dumas sort finalement de sa tanière pour venir nous offrir le fruit de son imposant projet musical. Ce dernier se produisait en spectacle le 18 février dernier à la Maison des arts de Laval. Intense. Généreux. Électrisant.

Soucieux de bien réchauffer l’atmosphère avant de monter sur scène pour nous livrer une prestation mémorable, le musicien originaire de Victoriaville s’était assuré de nous laisser entre de bonnes mains. C’est donc avec beaucoup de plaisir que j’ai découvert Boni Suba, une jeune formation québécoise dont j’ignorais l’existence. Ces six musiciens très énergiques nous ont présenté les chansons de leur tout premier album : un mélange de funk, de rap et de rock. Une formation à découvrir. 

Pièce de résistance
Si les derniers mois passés en quarantaine ont été des plus productifs pour Dumas (cinq albums en mois de 365 jours, à savoir Nord, Rouge, Demain, Au bout du monde et Traces), son passage du studio à la scène est totalement réussi. Parce que c’est vraiment sur scène que les créations de ce jeune trentenaire prennent véritablement vie. « Ce sont vous les chefs d’orchestre ce soir », a-t-il lancé à la foule de la salle de spectacle lavalloise à l’acoustique étonnant. Miser sur la participation de l’auditoire, voilà une formule de Dumas maîtrise à merveille. Et l’assistance a très bien répondu à l’appel en chantant et en tapant des mains.

Facture rock
C’est ainsi, dans une ambiance chaleureuse à souhait et à la mise en scène minimaliste mais efficace, qu’une vingtaine de titres de son répertoire ont été livrés avec puissance dans un enrobage très rock et teinté de dub, au grand plaisir du public conquis dès ses premiers riffs de guitare

Bien sûr, nous avons eu droit aux classiques Miss Ecstasy, Nébuleuse et J’erre,  mais plusieurs titres provenant du dernier Traces, qui regroupe onze pièces retravaillées de ses quatre derniers mini-albums ainsi que deux morceaux originaux, étaient également au programme. Voici donc mes chansons préférées de la soirée : Transsibérien express mixée avec Mes révolutions (tout à fait génial), Un train dans la nuit (très rythmée), l’excellente instrumentale Capitale du monde, Un jour sur terre (hallucinante), Le bonheur (reggae et dub), Au gré des saisons (entraînante), la beatlesque 13, Quelque part (jouée en acoustique au rappel) et Linoléum (envoûtante).

Enfin, on ne peut passer sous silence, les performances exceptionnelles des musiciens qui l’accompagnent sur scène : Jocelyn Tellier (à la guitare), Alexandre Dumas (à la basse) ainsi que Marc-André Larocque (à la batterie). Un band solide qui a su métamorphoser les pièces de Dumas avec brio.

-30-

Muzik pairing :

Nos idéaux - Dumas

Labels: , ,

Saturday, February 24, 2018

Word Dépôt - WRITING ABOUT WRITING (WD-38)

This morning.
In a SUV.
On our way.
Laval-Ottawa.

It was the first time in a very long time that i did not have a (serious) talk about my art.
Quick, concise, but oh so effective.

How are my writing projects evolving?
What's happening in that department?
Am I making progress?
What should I be focusing on first?

It's all a matter of putting things in perspective.i guess.
Make a good writing plan.

Make the sparkle illuminate the sky again.

Thanks Sal for having that (small but effective) talk with me.

It made me feel good.

Now, let's go forward...

-30-

Muzik pairing :

Let's Go Crazy - Prince


Labels: ,

Sunday, February 18, 2018

Zen Station #89 / MRP

Mind Renovation Piece (MRP)

Take a moment 2 clear your mind.
Let the clouds dissipate.
Then, select an area in your Mind which needs renovation.
Choose the proper tools.
Execute Renovation Plan.
U then have a brand new Renovated Mind.
Go on and enjoy.

-30-

Muzik pairing :

Yesterday - The Beatles

Labels:

Tuesday, February 06, 2018

Fricassée de futilités no.44

assisté : la conférence de Michelle Obama hier soir au Palais des Congrès de Montréal. Quelle femme intelligente et lumineuse, aussi belle à l'intérieur qu'à l'extérieur. Mon appréciation dans un prochain Bouillon de kulture.

bien avancé : la lecture de Vu d'ici de Sieur Doctorakgo. Mon appréciation dans un prochain Bouillon de kulture.

appris : qu'une succursale du resto vegan Copper Branch était en préparation à Laval. Finalement!

écouté : en boucle cette semaine Best of Simple Minds, American Dream / LCD Soundsystem, Everything Now / Arcade Fire et The Innocents / Moby...

décidé : que mes prochaines lectures seraient la biographie de Gary Numan, du Lafrenière et peut-être du Michel Tremblay

-30-

Muzik pairing :

The Perfect Life - Moby

Labels: