uzin@mo = art + food + kulture + muzik + fiction + états d’âmes + karnet + exploration des sens + erotika + littérature de l'étonnement + inspiration + chronique

Sunday, September 15, 2019

Fricassée de futilités no.50

komparé : le burger vegan de Harvey's fait avek le produit Lightlife. Je trouve qu'il était meilleur et bcp plus goûteux que celui de chez A et W (Beyond Meat) #meatismurder.

kommandé
: deux autres rares titres (ebay et amazon) de Ray Bradbury que je n'avais pas. Ma biblio m'en sera à jamais reconnaissante... Bradbury 4ever!

assisté : au récent show de The Young Gods à Montréal. Incroyable!

avancé : supernova... suis dans une bonne passe de kréation en ce moment... Tout coule...

jetté (recyclé) : bcp de papier en provenance de mes archives. Des trucs qui ne vont jamais me servir. J'essaie d'aller droit à l'essentiel. Si ce n'est pas un must - je ne le garde pas. Meaning : si cela ne va pas me servir dans le cadre de la rédaction d'un article de magazine ou encore d'une référence ou description dans un roman, nouvelle ou poème - je ne le conserve pas... Bien sûr, il peut y avoir quelques exceptions mais bon...

jazé: avec les gars des French B lors d'un récent spectacle (The Young Gods). Vais publier le feature qui est resté sur les tablettes (sauf sur uzinamo) dans supernova...

-30-

Muzik pairing :

Laisse Couler (Le Son) - The Young Gods

Labels:

Saturday, June 08, 2019

Word Dépôt - writing iz being (WD-49)

does it sound such an impossible of a mission
to break free from tradition
and create a motherfucking commotion.

put wordz on paper
give them a life of their own
write better & faster
the next time around.

create
captivate
accelerate

does it sound such an impossible of a mission
to put the word out from station to station
all across the nation.

radiate
associate
exhilarate

word by word
a sentence iz born
not so absurd
haven't u heard: that's how books r grown.

contemplate
communicate
celebrate

never take stuff for granted
write, rewrite 'til u get it right
spice this shit up
with zest & gusto.

-30-

Muzik pairing:

everybody wants to leave - Jean Leclerc

Labels: ,

Thursday, June 06, 2019

Word Dépôt - Wolf Power (WD-48)

Avec la sortie cette semaine de l'Étrange Pays de Jean Leloup (qui est excellent en passant - et fera partie d'un karnet à venir), j'ai littéralement passé ma semaine à écouter du Leloup.

En boucle.

Encore et encore.

Muzik subtile.

Paroles délirantes.

Génial.

-30-

Muzik pairing :

L'étrange Pay - Jean Leloup

Labels:

Saturday, May 25, 2019

Word Dépôt - Raw Alphabet (WD-47)

In memory of William Burroughs

sound of nocturnal gunshots
echoing in the naked night
poisoning the air
with bursts of lexical intercourse
sodomizing silence like
wild boys in the interzone
feline pulse dubbing overtones of ecstasy
letter by letter into the
raw alphabet.

-30-

Muzik pairing :

Choir Boy - God Lives Underwater

Labels:

Saturday, April 27, 2019

Fricassée de futilités no.49

goûté : pour la première fois au vegan burger chez A&W - cannot wait to get Beyond Meat products at the supermarket 'cause #meatismurder.

reçu : plusieurs items récemment kommandés sur ebay, à savoir des sous-produits de Kraftwerk : CD de Karl Bartos, livre et CD de Wolfgang Flur, CD de OMD, etc.

soumis : plusieurs de mes textes à ce jour pour la construction de mon manuskrit Supernova. Super xcité / super proud.

trouvé : mes deux préfaces pour Supernova. Il me reste encore des dessins/illustrations à obtenir

publié : deux dossiers sur le site de Summum : top 10 des comptes Instagram les plus inusités et fins de films les plus inattendues. Spreading my wordz around, bro!

dépoussiérré : certains de mes CD de Madonna (Music et American Life) qui feature la muzik de Mirwais dans l'attente du nouvel album de la material girl (Madam X). Fucking génie muzikal ce Mirwais...

vu : hier à l'émission The View le passage de Joe Biden qui se lance dans la course présidentielle américaine. Watch out, Trump!

-30-

Muzik pairing :

Disco Science - Mirwais

Labels:

Sunday, February 17, 2019

Bouillon de kulture : Dumas au Stade Olympique de Ste-Geneviève : Steve, un boombox et une guitare illuminée... (67) (billet de presse)

L’image peut contenir : une ou plusieurs personnes, concert et foule

J'ai encore la tête remplie de souvenirs technoïdes après cette prestation hautement généreuse, impressionnante et spectaculaire de Dumas, samedi soir à Ste-Geneviève ou comme Steve le dit si bien dans le Stade Olympique de Ste-Geneviève. Le visuel, le son et la foule carburaient à l'énergie endiablée du talentueux chanteur et musicien accompli. Du GRAND Dumas, mesdames et messieurs...

Je m'étais préparé toute la semaine avec la super playlist Dumas que j'ai récemment mise à jour. Mais hier soir, c'est avec Autobahn et Neon Lights de Kraftwerk dans le tapis que j'ai pris la route pour me diriger vers la Salle Pauline-Julien. C'était mon 2ième spectacle de cette même tournée solo et c'était encore meilleur que la première fois... Imaginez...

1ère partie - mettre la table

Comme la dernière fois, Dumas à ouvert le bal avec Le déserteur de Fort Alamo qui pour moi a une signification bien spéciale avec le décès récent de mon père... puis À l'est d'Eden. Se sont ensuite enchaînés des mishmash super réussis de Fixer le temps/Nébuleuse, une version franco-anglaise de Heroes de David Bowie mélangée avec Journée parfaite... Sublime! Un retour en arrière des plus réussis avec Le cours des jours et J'èrre.

Dumas nous a invité à aller chercher nos souliers de danse dans nos voitures pendant l'entracte... Et avec raison... Ce qu'il préparait pour la suite était des plus...dansant!

2ième partie - mixtape extravaganza...

Le début de la deuxième partie se déroule dans la foule, ce que je trouve super bien puisque Dumas se mêle aux gens, favorisant ainsi un rapprochement unique avec son public. Armé de son fameux jukebox à cassette et de sa guitare illuminée, tantôt juché sur deux chaises ou encore en se promenant sur le parterre entre les tables, ce dernier a interpreté Miss Ecstasy, Alors Alors, Au gré des saisons au grand bonheur des spectateurs dont moi qui ont pu chanter à plein poumons, haut et fort les refrains de ces classiques... Moment fort!

Mais la fièvre du samedi soir allait prendre une toute autre tournure quand Dumas nous a parlé de son incroyable mixtape... Il est alors remonté sur scène pitonnant à coeur joie sur sa machine à beat, débutant le party avec une version archi-dansante de Je ne sais pas... À ce moment, Dumas a revêtu son blouson couleur argent et ses lunettes techno affichant des coeurs ou des mots comme Go Go Go! Autour de son cou une guitare garnie de lumières éblouissantes... Je me réjouissais à dénoter les différents sampling qui enrichissaient son propre répertoire... Unbelievable de EMF, Intergalactic des Beastie Boys, LCD Soundsystem, Elastica (trois artistes que j'ai moi-même vu live), 1990 de Jean Leloup, etc. Imaginez Ne me dis pas qui commence sur le célèbre riff de guitare de Smells Like Teen Spirit de Nirvana (qui fait partie de mes shows culte)... Incroyable! Vertigo : très dansante et éblouissante avec tous les effets de lumière... Et que dire de Radar : jouissante à souhait. Dumas nous a ensuite servi une séquence brillante de ses nouvelles pièces, à savoir Électrique, La chance, Bleu clair... En guise de dessert, il nous a servi une version accoustique de 1995 et Linoléum mélangé avec le refrain de Time after Time de Cindy Lauper... Tour de force! Wow! Unique, innovateur et talentueux, Dumas a encore une fois prouvé qu'il était une véritable bête de scène... On t'aime Dumas!

La soirée était loin d'être finie pour moi... Il est ensuite venu rejoindre ses fans à la sortie qui en ont profité pour lui manifester leur appréciation... J'ai donc eu la chance d'échanger quelques mots avec lui... question de parler musique (nous avons des passions communes, entre autres LCD) et de lui faire signer une affiche unique présentant son fameux collaborateur de la soirée... un jukebox aux couleurs rétro...

Une soirée parfaite, si parfaite...

-30-

Muzik pairing:

Dumas, Dumas, Dumas

Labels:

Thursday, January 31, 2019

Word Dépôt - Dumas Mixtape (WD-46)

Ce soir, en prévision d'un prochain concert de Dumas, j'ai mis à jour mon mixtape de lui sur iTunes.

Pour m'en mettre plein les oreilles...

J'ai été fort impressionné pendant la période faste de création durant laquelle il a confectionné quatre albums en un an... Wow! Que d'inspiration...

J'aime les mixtapes, c'est l'occasion rêvée de bâtir une playlist avec différentes ambiances d'un même artiste.

Des chansons connues, des chansons plus obscures, des instrumentales, des single...

Kool pour la voiture, cela évite de changer souvent d'album quand ce dernier termine pendant qu'on roule.

Kool au travail, un peu pour les mêmes raisons, cela dure longtemps.

Ce soir, pour alimenter mon mixtape, j'ai acheté le single Radar ainsi que le EP Un jour sur Mars.

J'ai hâte de le revoir live. Quelle énergie. Quel talent.

J'ai besoin de ce boost d'énergie musicale présentement dans ma vie.

Allez...

On apppuie sur PLAY.

Et que le mixtape envahisse nos sens...

-30-

Muzik pairing:

Fixer le ciel - Dumas

Labels: ,