uzin@mo = art + food + kulture + muzik + fiction + états d’âmes + karnet + exploration des sens + erotika + littérature de l'étonnement + inspiration + chronique

Sunday, February 17, 2019

Bouillon de kulture : Dumas au Stade Olympique de Ste-Geneviève : Steve, un boombox et une guitare illuminée... (67) (billet de presse)

L’image peut contenir : une ou plusieurs personnes, concert et foule

J'ai encore la tête remplie de souvenirs technoïdes après cette prestation hautement généreuse, impressionnante et spectaculaire de Dumas, samedi soir à Ste-Geneviève ou comme Steve le dit si bien dans le Stade Olympique de Ste-Geneviève. Le visuel, le son et la foule carburaient à l'énergie endiablée du talentueux chanteur et musicien accompli. Du GRAND Dumas, mesdames et messieurs...

Je m'étais préparé toute la semaine avec la super playlist Dumas que j'ai récemment mise à jour. Mais hier soir, c'est avec Autobahn et Neon Lights de Kraftwerk dans le tapis que j'ai pris la route pour me diriger vers la Salle Pauline-Julien. C'était mon 2ième spectacle de cette même tournée solo et c'était encore meilleur que la première fois... Imaginez...

1ère partie - mettre la table

Comme la dernière fois, Dumas à ouvert le bal avec Le déserteur de Fort Alamo qui pour moi a une signification bien spéciale avec le décès récent de mon père... puis À l'est d'Eden. Se sont ensuite enchaînés des mishmash super réussis de Fixer le temps/Nébuleuse, une version franco-anglaise de Heroes de David Bowie mélangée avec Journée parfaite... Sublime! Un retour en arrière des plus réussis avec Le cours des jours et J'èrre.

Dumas nous a invité à aller chercher nos souliers de danse dans nos voitures pendant l'entracte... Et avec raison... Ce qu'il préparait pour la suite était des plus...dansant!

2ième partie - mixtape extravaganza...

Le début de la deuxième partie se déroule dans la foule, ce que je trouve super bien puisque Dumas se mêle aux gens, favorisant ainsi un rapprochement unique avec son public. Armé de son fameux jukebox à cassette et de sa guitare illuminée, tantôt juché sur deux chaises ou encore en se promenant sur le parterre entre les tables, ce dernier a interpreté Miss Ecstasy, Alors Alors, Au gré des saisons au grand bonheur des spectateurs dont moi qui ont pu chanter à plein poumons, haut et fort les refrains de ces classiques... Moment fort!

Mais la fièvre du samedi soir allait prendre une toute autre tournure quand Dumas nous a parlé de son incroyable mixtape... Il est alors remonté sur scène pitonnant à coeur joie sur sa machine à beat, débutant le party avec une version archi-dansante de Je ne sais pas... À ce moment, Dumas a revêtu son blouson couleur argent et ses lunettes techno affichant des coeurs ou des mots comme Go Go Go! Autour de son cou une guitare garnie de lumières éblouissantes... Je me réjouissais à dénoter les différents sampling qui enrichissaient son propre répertoire... Unbelievable de EMF, Intergalactic des Beastie Boys, LCD Soundsystem, Elastica (trois artistes que j'ai moi-même vu live), 1990 de Jean Leloup, etc. Imaginez Ne me dis pas qui commence sur le célèbre riff de guitare de Smells Like Teen Spirit de Nirvana (qui fait partie de mes shows culte)... Incroyable! Vertigo : très dansante et éblouissante avec tous les effets de lumière... Et que dire de Radar : jouissante à souhait. Dumas nous a ensuite servi une séquence brillante de ses nouvelles pièces, à savoir Électrique, La chance, Bleu clair... En guise de dessert, il nous a servi une version accoustique de 1995 et Linoléum mélangé avec le refrain de Time after Time de Cindy Lauper... Tour de force! Wow! Unique, innovateur et talentueux, Dumas a encore une fois prouvé qu'il était une véritable bête de scène... On t'aime Dumas!

La soirée était loin d'être finie pour moi... Il est ensuite venu rejoindre ses fans à la sortie qui en ont profité pour lui manifester leur appréciation... J'ai donc eu la chance d'échanger quelques mots avec lui... question de parler musique (nous avons des passions communes, entre autres LCD) et de lui faire signer une affiche unique présentant son fameux collaborateur de la soirée... un jukebox aux couleurs rétro...

Une soirée parfaite, si parfaite...

-30-

Muzik pairing:

Dumas, Dumas, Dumas

Labels:

Thursday, January 31, 2019

Word Dépôt - Dumas Mixtape (WD-46)

Ce soir, en prévision d'un prochain concert de Dumas, j'ai mis à jour mon mixtape de lui sur iTunes.

Pour m'en mettre plein les oreilles...

J'ai été fort impressionné pendant la période faste de création durant laquelle il a confectionné quatre albums en un an... Wow! Que d'inspiration...

J'aime les mixtapes, c'est l'occasion rêvée de bâtir une playlist avec différentes ambiances d'un même artiste.

Des chansons connues, des chansons plus obscures, des instrumentales, des single...

Kool pour la voiture, cela évite de changer souvent d'album quand ce dernier termine pendant qu'on roule.

Kool au travail, un peu pour les mêmes raisons, cela dure longtemps.

Ce soir, pour alimenter mon mixtape, j'ai acheté le single Radar ainsi que le EP Un jour sur Mars.

J'ai hâte de le revoir live. Quelle énergie. Quel talent.

J'ai besoin de ce boost d'énergie musicale présentement dans ma vie.

Allez...

On apppuie sur PLAY.

Et que le mixtape envahisse nos sens...

-30-

Muzik pairing:

Fixer le ciel - Dumas

Labels: ,

Sunday, January 27, 2019

Fricassée de futilités no.48

prié : à l'Oratoire St-Joseph le 30 décembre lors d'une visite en famille. Je n'avais jamais assisté à une messe là-bas. Divin.

acheté : (sur ebay) un autre Ray Bradbury qui manquait à ma kollection : The Last Interviews...

vu : A$AP Rocky à la Place Bell - visuellement impressionnant, bass lourde à crever tout tympan, une crowd Injured Generation... Véritable culte... 

décidé : qu'un de mes projets littéraires Supernova était pour voir le jour plus rapidement que prévu...

perdu : quelques livres mais much more 2 go...

-30-

Muzik pairing :

Hotel (ambient) - Moby

Labels:

Saturday, January 05, 2019

Word Dépôt - Ékrire pour (sur) vivre / 2019 (WD-45)

Dear cyber-espace,

On avance dans le temps, dans l'univers ...

Notre âge, notre vie...

Nos projets d'ékriture aussi...

On doit lutter, toujours aller de l'avant... ékrire, ékrire pour vaincre le temps...

Ékrire tous les jours, pour toujours...

Des mots, des chroniques, des idées, des éditos, des reviews, des récits...

Word Dépôt, Supernova, etc.

Labo, Labo, tell me quel blogue est le plus beau...

La réponse va de soit...uzinamo...

2019 sera une année des plus produktives, à savoir radioaktives.

BLOG ON & 4EVER!

-30-

Muzik pairing :

Best of Simple Minds

Labels:

Saturday, December 15, 2018

Word Dépôt - ABORT MISSION Blog-ô-thon Fairwell 2018 (WD-44)

Fatigue (accumulée) de l'année : j'ai surestimé mes forces...

Le BOT en bonne et due forme annoncé n'aura pas lieu.

I'm just human...

Sorry.

-30-

Muzik pairing :

Hotel - Moby

Labels:

Saturday, December 01, 2018

Word Dépôt - Blog-ô-thon Fairwell 2018 (WD-43)

Oh yeah! it's that time of year again...

Time 2 write / time 2 celebrate...

Time 2 think / think 2 uzinamo...

I will be performing yet another BOT 2 end the year in beauty...

So do not hesitate to pass by, and pleaze don't be shy...

This is taken from Sam Weller's Writing Advices (I intend to do so 4 the next month or so...):

 2. Write. Write Something Everyday.

Stop it with the excuses and the “I don't have the time” or the “I’m tired” routine or the “I’m not feeling it” banter. Write in the notes app on your phone. Scribble on napkins. Blog. Write well-crafted emails. On good days, write your magnum opus.
Just write.
Even if it’s just 30-minutes a day. Every time you write, you learn and you grow.
SO STAY TUNA!
-30-
Muzik pairing :
College Boy - Indochine

Labels:

Sunday, November 18, 2018

Zen Station #90 (aka IBPUWZ)

I is for Imagining.
B is for Blogging.
P is for Poetry.
U is for Uzinamo.
W is for Words.
Z is for Zen Station.

-30-

Muzik pairing:

Shadows Army - Trisomie 21

Labels: