uzin@mo = art + food + kulture + muzik + fiction + états d’âmes + karnet + exploration des sens + erotika + littérature de l'étonnement + inspiration + chronique

Monday, May 29, 2006

Circus horribilis *

Mardi soir dernier. C'était soir de cirque à Verdun. Celui de Garden Bros. Sortie parfaite pour fêter les 3 ans de mon garçon. J'avais hérité au travail de 2 laissez-passer. Un gratuit pour adulte (à l'achat d'un billet à prix régulier) et un billet pour enfant. Prévoyant kom je suis, j'avais kommandé mon billet à l'avance sur Admission. Je me rendais donc sur place bien préparé pour une soirée de détente en famille.

* Suggestion de titres à écouter en boucle à partir d'ici et ce, jusqu'à la fin du carnet : Enter Sandman (Metallica), Antichrist Superstar (Marilyn Manson), Living Dead Girl (Rob Zombie)...


19h. J'arrive à Verdun. Congestion totale. Les rues débordent. Les trottoirs sont plein à craquer. Même Céline n'avait pas cozé autant de turbulence lorsqu'elle avait paralizé le vieux lors de son mariage...

On se serait cru dans une mini-séry de Stephen King : Ladies & Gentlemen, the Circus has arrived in town! De la classe. Beaucoup de classe.


Bref, j'interpelle une policière dans la rue pour lui demander où je peux garer ma voiture : bonne chance, me lance-t-elle avec son air de je-m'en-foutisme. Salope!

Je stationne ma voiture à deux milles à la ronde. Et en route vers le cirque!

À quelques pas de l'Auditorium de Verdun, c'est l'Arche de Noé. Trois gigantesks files d'attente : une à droite, une au milieu et une à gauche.

Il y du bruit.Beaucoup trop de bruit...


Il doit y avoir plus de mille personnes sur le site. Ouch! Je décide de me joindre à la file du milieu, celle qui semble la moins pénible.

Je sors mes billets pour me préparer à entrer lorsqu'une fille à côté de moi me dit qu'il faut échanger mes coupons contre des billets et faire les files de chaque côté. Mais elle est malade celle-là. Ce n'est pas du tout ce qu'il m'a été dit lors de mon achat au téléphone avec Admission. But then again...

Malgré tout, elle sème le doute en moi et ce n'est pas du tout le temps ou la place pour me mettre les pieds dans les plats. Non monsieur! J'accroche donc un gars de la sécurité pour qu'il me rassure. Cela prend quelques instants avant qu'il puisse me répondre, trop okupé à gérer une crize : une mère a perdu sa fille dans la foule. PERDU SA FILLE! La crize de nerfs. La fontaine de larmes. L'hystérie totale... Le pauvre gars ne sait pas trop comment l'aider, compte tenu du troupeau qui s'agite autour de lui. Il utilise son walkie-talkie pour passer le message à sa gang. C'est mon tour:

- J'ai acheté un billet et j'ai mes deux coupons. C'est correct?

- Oui, monsieur. Pas besoin de faire la file des côtés. Tout est OK. Celles-ci sont pour ceux qui n'ont pas encore acheté leurs billets.

Il est 19h30. Ça va mal. Le spectacle était prévu pour 19h15...

De retour dans la file du milieu, l'écrabouilleur. Tout le monde veut entrer en même temps. Avec ou sans billet. C'est fou.

Les enfants pleurent. Ils ont hâte d'enter voir les clowns, les lions, les jongleurs...Et moi, je me fais pousser de tout bord tout côté. J'ai mon garçon dans les bras : Papa, pourquoi on entre pas? Ça sera pas long mon crapaud!

Mais là, ca pousse davantage. Je me rapproche de la porte : so close but yet so far away!

Tout à coup, un revirement de situation inkroyable se produit, un zillion de fois encore plus imprévizible que la finale de The Sixth Sense et The Others.

- Ceux qui n'ont pas leurs billets, retournez à la maison. c'est sold out!, lance l'agent de sékurité.

Sold OUT. SOLD OUT.

Et moi qui croyais que la vente des billets de Madonna avait été surréaliste. Ça pousse de plus belle. Tout le grand Verdun se donne la main dans la douleur, la colère, le découragement, la peine et la stupéfaction.

Des gens venus de l'extérieur s'approchent du personnel de sékurité pour leur donner une méga-chaudière de bêtizes : Moé, j'viens de Gatineau pour voir le cirque...Ma belle-soeur est déjà à l'intérieur...Je suis partie de Québec...Batince que vous nous faites chier...

Même le doigt le plus long d'Axl Rose lors de son mémorable spectacle au Stade n'avait pas cozé tant d'émoi.

On aurait dit que c'était nous le cirque et les animaux les spektateurs. Mais qu'est ce qu'il font cette bande de zinzins aurait probablement déclaré un éléfant à la vue de tant de singeries!

L'indicateur de malheur atteint le maximum sur l'échelle du désespoir. Je suis juste à deux millimètres de l'entrée. Mais la sékurité est trop occupée à empêcher la foule de pénétrer dans l'antre du lion...Je tends mon billet pour montrer que je suis legit. Aucun succès. Ils en ont plein les mains. Mais moi je commence à en avoir assez. Ce n'est pas l'envie qui manque de retourner au bercail mais mon garçon aurait été trop déçu.

Enough is enough. Eh le boys, moi j'entre, c'est assez le déconnage. J'empêche deux zoufs de passer (encore) devant moi, je montre mes billets (encore une fois) de façon encore plus évidente et nous auto-propulse à l'intérieur.

Wow. C'est fait. Si j'avais eu une équipe de caméramen avec moi, on viendrait probablement de terminer le tournage de MI:4.

Fatigués, découragés, essouflés, nous voilà en route vers la conquête de nos sièges (mission beaucoup moins impossible que la précédente)...

C'est fait, nous somme assis. Mon garçon est excité et content d'être installé. Mon épouse et moi échangeons quelques regards complices : quel bordel planétaire!

On annonce que le cirque va commencer vers 20h30, soit 75 minutes plus tard que l'heure prévue. En attendant le VRAI spectacle, quelques activités sont offertes aux enphants : tours sur dos d'éléfants, face painting, etc. Nos amis les éléfants sont bien heureux de mettre leurs services au profit de la fête : les enphants sont très impressionnés par la taille giganteske des grosse bêtes grizes. Nos mamouths modernes sont aussi très fiers de nous montrer les bienfaits de leur diète forte en fibres en faizant d'énormes kakas que nos amis les prépozés se dépêchent de ramasser À LA PELLE! Beau travail les gars...Si leur bonus du temps des fêtes est directement proportionnel à la grosseur des exkréments ramassés, ça va leur faire de belles contributions REER l'année prochaine.

Autour de nous, les gens sont en train de souper. Ils ont réchauffé leur plats tupperwares à la maizon avant de quitter pour ne pas avoir à débourser un seul sous sur place...Toutes ces belles odeurs se mélangent pour nous offrir un parfum des plus korsés, comme si ce sympatik bouket était kraché par un ventilateur monstrueux. Ça sent le parfum cheap, les mets chinois réchauffés plus de cink fois, le crottin d'éléfant, la lazagne laissée sur le comptoir depuis la veille, la transpiration pré-émeute, la litière à cheval, etc.

Je vous épargnerai tous les détails intutiles de la soirée, mais vous en expozerai les faits saignants :

COUP DE COEUR : le spektakle avec les acrobates aériens, le clown et son petit chien, la korégrafie des chevaux, la danse synkro des éléfants (encore du kaka). Note : c'est drôle mais les chevaux n'ont pas chier une seule fois eux...

BÉMOL : pas de lion, ni de spektakle de motos dans la cage de métal...

COUPS DE POINGS : ce n'est pas du tout un jeux de mots : 2 mères (lokales, il va sans dire) se sont tapés sur la gueule à l'entrakte pour des raisons plutôt obskures. Elles ont peut-être eu un petit cachet pour mettre un peu de pikant dans la soirée. Qui sait?

Soirée tout de même intéressante. Mon garçon s'est bien amuzé.

AUX ORGANIZATEURS :

- Je suis conscient du fait qu'un nombre beaucoup plus élevé de petits koupons ont été distribués comparativement à l'an passé. Toutefois, on s'entend pour dire qu'il aurait été sage et souhaitable à la fin de la journée d'obtenir le nombre de billets vendus sur Admission et de savoir qu'en raison du nombre de billets dispo pour la soirée, on ne laisse pas entrer mille personnes sur le site pour les faire attendre pluzieurs heures debout avec des enphants, créer une attente, puis les renvoyer sèchement à la maison. La Ville voulait-elle profiter de cet achanlandage pour terminer secrètement le tournage de Night of the Living Dead - Verdun Style?

- De plus, il y avait pluzieurs centaines de places libres dans la salle au moment où le show a commencé. À moins qu'il existe une réglementation spéciale dans le cas d'un événement avec animaux pour faciliter l'évacuation au cas où un gentil éléfant décidait de venir nous saluer dans les gradins.

Entoucas never again (peut-être au Centre Bell) mais pas où l'organization est aussi merdike...

-30-





8 Comments:

  • Me semble que quand on se part un blogue, la première règle est de savoir écrire. C'est plate car c'est pas pire ton affaire mais y a plein de fautes et ça, ça m'énerve.

    By Anonymous Anonymous, At May 31, 2006 6:43 PM  

  • Là mon ami commenteux, tu m'énnerves!!!! Premièrement, pourrais-tu s.v.p te procurer une paire de couille et ne pas écrire sous l'anonymat!!!!
    Deuxièmement, si ton intelligence te permettais d'aller un peu plus loins que l'orthographe drabe et tellement conventionnel, tu verrais dans les "fautes intentionnelle" un style d'écriture original et une créativité. Troisièmement, tu m'énerves!!!!

    Ceci étant dit, Continue ton bon travail Marc, c'est un plaisir de te lire et de s'amuser de ta créativité que d'autres ne savent appréciés.

    By Anonymous Ti-Pou Costaud, At June 01, 2006 1:32 AM  

  • Bonjour cher blogger anonyme,

    Merci pour tes bons mots. Oui, il se peut que quelques minimes fautes de frappe puissent se glisser dans mes carnets. J'ai souvent peu de temps pour les mettre "en ligne" et, me laissant emporter par le rythme et le débit des images mentales qui défilent dans mon esprit, il peut en rézulter quelques coquilles. Cela était dit, le f au lieu du ph, ça c'est un exercice de kréation. Merci Ti-Pou Costaud pour ton ouverture d'esprit...Je te laisse, cher défenseur de la langue, avec un extrait d'un carnet antérieur traitant de la question :

    Z comme dans...

    Le concept fonétik d'uzinamo ne laisse personne indiférrent...

    Voici ce que deux cyberlecteurs ont laissé comme commentaires à propos de cette nouvelle façon de faire :


    Cher Uzina-maux, merci pour ce petits clips d’info, super intéressant et super inn, mais "Kolize" ke tès z , k , sss sont fatiguants !!!


    Très Zintéressant, Zappétissant, souvent Zironique que ce blogue où Lajambe s'envoie en l'air...

    Merci de votre patronage.

    By Anonymous Créateur d'uzinamo, At June 01, 2006 8:59 AM  

  • Créateur d'uzinamo said...
    Bonjour cher blogger anonyme,

    Merci pour tes bons mots. Oui, il se peut que quelques minimes fautes de frappe puissent se glisser dans mes carnets. J'ai souvent peu de temps pour les mettre "en ligne" et, me laissant emporter par le rythme et le débit des images mentales qui défilent dans mon esprit, il peut en rézulter quelques coquilles. Cela étant dit, le f au lieu du ph, le k au lieu du c, le z...ça c'est un exercice de kréation. Merci Ti-Pou Costaud pour ton ouverture d'esprit...Je te laisse, cher défenseur de la langue, avec un extrait d'un carnet antérieur traitant de la question :

    Z comme dans...

    Le concept fonétik d'uzinamo ne laisse personne indiférrent...

    Voici ce que deux cyberlecteurs ont laissé comme commentaires à propos de cette nouvelle façon de faire :


    Cher Uzina-maux, merci pour ce petits clips d’info, super intéressant et super inn, mais "Kolize" ke tès z , k , sss sont fatiguants !!!


    Très Zintéressant, Zappétissant, souvent Zironique que ce blogue où Lajambe s'envoie en l'air...

    Merci de votre patronage.

    By Anonymous Créateur d'uzinamo, At June 01, 2006 9:05 AM  

  • Tous connaisseurs de l'Âme créatrice d'Uzinamo comprennent aisément que le style ortographique utilisé est judicieusement choisis pour créer des réactions...Bravo ça fonctionne!!!

    By Anonymous SHIEFFER, At June 01, 2006 11:09 AM  

  • J'ai beaucoup aimé ton texte avec un beat aussi intense que tes 2 carnets de la vente des billets de Madonna. Bravo! Pour ce qui est de l'utilisation des K,S,Z et cie, moi je trouve ça bien cool. De toute façon, si on sait lire on comprend rapidement la subtilité de l'exercice...

    By Anonymous Very Stylish Girl, At June 01, 2006 11:40 AM  

  • La première règle quand on se part un blogue, à mon avis, c'est d'aimer écrire.

    Je trouve tes «fautes intentionnelles» très rafraîchissantes tant qu'à moi. Ça fait changement.

    By Anonymous Anonymous, At June 02, 2006 9:38 AM  

  • Moi aussi je trouve que ça fait différent...ça fait changement en effet!!! :-)

    By Blogger Isapooh, At June 02, 2006 4:14 PM  

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<< Home