uzin@mo = art + food + kulture + muzik + fiction + états d’âmes + karnet + exploration des sens + erotika + littérature de l'étonnement + inspiration + chronique

Wednesday, July 19, 2006

Terreur sur la ligne (orange)

Métro, ce matin, ligne orange...Je ne me souviens pas à quelle station, mais cela ne revêt aucune importance. Partons donc du constat que j'ai toujours eu l'imagination assez (parfois légèrement trop) fertile. Alors, je suis assis confortablement dans le métro, en train (quel jeu de mots...) de revoir les textes du présent post. Le métro s'arrête. Des gens débarquent. D'autres font leur grande entrée. Tout est normal, comme à l'habitude. Rien de neuf sous le soleil. SAUF pour ce gars vêtu d'une tunique orange flash, avec de vieux espadrilles rouges dans les pieds. Ses lunetttes sont maintenues par des cordons en peau de phoques...

En temps normal, je serais probablement retourner à mes affaires (oui, il a l'air un peu freak, mais bon...). Mais là, un autre item de son attirail vestimentaire attire mon attention. Il porte un espèce de collier au cou avec un macaron affichant une photo de Ben Laden ou autre terroriste digne de la fameuse liste des têtes à abattre...Un sac d'entraînement repose sur le sol entre ses jambes.

Rien encore de trop alarmant pour le moment. Mais le p'tit hamster se met quand même à s'activer dans ma tête. Le pire dans tout cela, c'est son regard : nerveux, absent. Et ça se voit que le gars n'est pas bien.

Le hamster atteint sa pleine vitesse de croisière : "Chers voyageurs, j'aimerais attirer votre attention sur le fait que vous venez de boire votre dernier café, vous venez de baiser votre femme pour la dernière fois ce matin et que vous ne reverrez plus jamais vos enfants parce que dans une seconde, ça va fesser FORT", de proclamer l'ange de la destruction en brandissant une énorme télécommande munie d'un seul bouton (rouge, bien sûr) digne des films d'espionnage.

Bien sûr, rien de cela s'est réellement produit, car je ne serais pas en train de vous le raconter mais plutôt en mille et une poussières...

Ceci dit, tout est possible dans notre monde d'aujourd'hui. J'aurais pu, il y a quelques années, vous raconter une histoire semblable à celle-ci en utilisant plutôt des avions (flashback 9/11) et vous m'auriez probablement traité de fou, d'illuminé...

***

Ode à la boîte qui ruina l'humanité
par Alfred Balcon

Tumeur dans la télévision.
Ablation, ablation : stoppons sa satanisation!

Écran plat à LSD.
Télévision haute-déformation.
Diffusion d'illusions.
Forfait lobotomie.
Télé-irréalité.

Légion de zappeurs zombies qui manipulent le déclin de leur progéniture pendant que le destin les encule à grands coups de chaînes spécialisées.

Nous sommes de l'autre côté : l'écran est nous et nous sommes la télé...

Nous assistons à notre propre mort en direct...


Accélération sur l'autoroute du junk soul...

Purée de matière grise.

Cable cérébro-coaxial.
Brouillage cathodique.
Intoxication télégénique.
Blasphème numérique.
Prélèvement communico-vidicon.
Dépistage parasito-iconoscope.
ITM (infection transmise médiatiquement).
Écoulement intello-extra-néocortex
Contamination du tube-image.
Tatouage cérébral.
Piercing de l'âme.
Parasite télévisuel.
Démondulation.
Déboire différé.
Putréfaction en baladodiffusion.
Pourriture sur abonnement.
Décomposition & orthicon.
Trahison dégénérative.


Contre-indication : l'ignorance croît avec l'usage.

-30-

11 Comments:

Post a Comment

Subscribe to Post Comments [Atom]



<< Home